SCIQUOM   I  IDEEFORCE         

     

Le répertoire d'idées permettant d'exploiter la pleine puissance de l'information et de la connaissance dans le management des opérations industrielles et institutionnelles


Ammar Hadj Messaoud, Ing.; M.SC.

Construire une entreprise agile pour la transformation digitale

Je commence ma contribution par une citation d’Alvin Toffler : « le changement est le processus par lequel l’avenir envahit nos vies. »

Dans le monde contemporain des affaires, le monde numérique dans lequel nous vivons et opérons est devenue non seulement un facteur d’avantage concurrentiel et de succès, mais il est également essentiel à la survie des entreprises.

L’entreprise digitale native, c’est-à-dire celle qui a grandi et qui a été fortement façonnée par un monde doté de pouvoirs digitaux, sa vision du monde n’est pas altérée par les technologies, les réflexions, les cultures, les stratégies ou les approches traditionnelles. Bien que certaines entreprises se soient montrées très aptes à transformer l’environnement radicalement différent dans lequel elles se trouvent – cette distinction est importante dans la mesure où chaque domaine de chaque activité (interactions et attentes des clients, efficacité opérationnelle et productivité, marketing et communication, vente, logistique et distribution) – ont été considérablement modifiée par l’impact des technologies numériques.

Les entreprises d’origine digitale ont peut-être plus naturellement leur origine dans le secteur des technologies, mais elles s’étendent désormais à un plus large éventail d’industries allant du commerce de détail à la logistique en passant par le marketing et l’automobile. Cependant, elles ont en commun une capacité naturelle inhérente à adopter une vision différente du monde et des marchés concurrentiels sur lesquels elles opèrent, à adopter une approche souvent contrastée des méthodes traditionnelles de résolution des problèmes et même à avoir une perception différente aux valeurs et la culture organisationnelle qu’elles épousent. Ce sont des capacités, des approches, des processus et des cultures qui sont influencés par le monde en réseau et centré sur la technologie dans lequel nous vivons, mais il s’agit également d’un changement de mentalité. Il s’agit autant du comportement des individus et des membres de l’équipe que de la technologie ou des solutions numériques qu’elles proposent.

Les entreprises qui veulent passer dans le monde du digital sont tenues de démêler de nombreuses hypothèses dépassées, des façons de faire et des habitudes organisationnelles afin de se reconstruire pour devenir non seulement des locuteurs natifs dans le monde numérique, mais des acteurs natifs. On appelle cela la transformation digitale, et non pas l’adaptation digitale, car le changement que cela nécessite a une incidence sur la façon dont les choses se passent, sur la façon dont les gens travaillent, sur la façon dont l’entreprise est structurée et sur la façon dont les gens se sentent lorsqu’ils passent la porte le matin. En d’autres termes, le tissu même de la façon dont une entreprise fonctionne, se comporte et fait des affaires.

Rares sont les entreprises qui ne ressentent pas le besoin pressant et urgent d’acquérir une agilité accrue afin de répondre aux attentes changeantes des clients et de répondre aux défis et aux opportunités offerts par les technologies numériques. Technologies qui ont une incidence sur l’ensemble du secteur, du marketing et des ventes aux ressources humaines, en passant par les finances et les opérations. Technologies peu respectueuses des modèles d’affaires existants, avantage concurrentiel ou meilleure pratique établie. Des technologies qui redistribuent activement la manière dont des marchés entiers fonctionnent avec une rapidité et une exhaustivité sans précédent.

Il faut savoir qu’on ne peut se transformer vers une entreprise digitale sans être agile. Il faut comprendre les questions clés qui se trouvent à l’intersection des contextes clés (concurrentiel, client, entreprise) et des attributs de l’agilité (vélocité, concentration, flexibilité). C’est pour cette raison que les services de SCIQUOM et de IDEEFORCE, qui sont de nature 4.0 à travers la synergie de la TOC-LEAN-SIX SIGMA, conjugués à une approche holistique et intégrante HOT (les aspects Humains, Organisationnels et techniques) permettent à toute entreprise de reconstruire ses fondements afin de se préparer pour passer vers l’industrie 4.0

Une réponse à Construire une entreprise agile pour la transformation digitale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *