SCIQUOM   I  IDEEFORCE         

     

Le répertoire d'idées permettant d'exploiter la pleine puissance de l'information et de la connaissance dans le management des opérations industrielles et institutionnelles


Ammar Hadj Messaoud, Ing.; M.SC.

L’innovation dans la gestion des opérations

Il est bien accepté dans le monde des affaires que chaque entreprise a besoin de développer en permanence des modèles d’affaires, des produits et des services innovants pour rester compétitive. Cependant, aussi cruciales que ces innovations, les opérations innovantes doivent également être développées pour produire et fournir ces produits et services dans les délais, avec la meilleure qualité possible et au coût le plus bas possible. Néanmoins, l’innovation dans les opérations est souvent négligée. Pour relever ce défi, il est essentiel de comprendre et d’intégrer les activités d’innovation dans les activités opérationnelles. Là, on a besoin de se concentrer sur le fond, les hypothèses, de la gestion des opérations et sur les activités d’innovation, tout en changeant de perception sur le rôle de la fonction de la gestion des opérations et des responsables des opérations dans le contexte concurrentiel actuel.

La gestion des opérations joue un rôle important dans tous les types et toutes les tailles d’industries, qu’il s’agisse d’entreprises de fabrication ou de services. En fait, les frontières entre la fabrication et les services ont été estompées avec l’offre croissante de services de produits proposés par la plupart des entreprises. Ceci est largement dû à l’environnement concurrentiel intense et à la nature tangible et intangible des exigences des consommateurs. Les recettes tirées des services ont souvent dépassé le secteur manufacturier. La gestion des opérations est parfois également appelée gestion de la production et des opérations, un terme qui a été inventé pour associer et encourager le transfert de compétences, de techniques et de meilleures pratiques entre les secteurs de la fabrication et des services. Les entreprises doivent donc innover et améliorer en permanence leurs processus opérationnels pour conserver leur avantage concurrentiel et atteindre leurs objectifs stratégiques.

Au fil des ans, la gestion des opérations est devenue une activité importante pour améliorer les performances et la rentabilité de toute entreprise. La gestion des opérations aide les entreprises à atteindre cet objectif en les aidant à gérer efficacement leurs ressources et leurs actifs, tout en produisant des biens et en offrant des services qui satisfont leurs clients. Ainsi, la gestion des opérations constitue la partie centrale du bon fonctionnement de toute entreprise et est souvent appelée gestion des processus. Bien que cela puisse donner l’impression que la gestion des opérations ne concerne que la gestion des processus au sein d’une entreprise, les limites de la gestion des opérations vont de la planification et du contrôle efficaces des processus liés à la conversion d’un intrant en un résultat, ainsi que de sa conception et de son amélioration, qui doivent être alignés sur les opérations et les stratégies de l’entreprise. Par conséquent, les activités principales de la gestion des opérations incluent la conception efficace, la planification et le contrôle effectifs et efficients, ainsi que l’amélioration des processus. La gestion des opérations repose sur le concept fondamental de conversion / transformation d’un ensemble de ressources en entrée, avec l’aide de la transformation des ressources en sorties de biens et services pour répondre aux besoins spécifiques des clients.

Pour innover dans l’amélioration des opérations dans un contexte de mondialisation, on doit faire preuve de créativité dans l’exploration, l’exploitation et la maximisation du potentiel des outils, techniques, approches et technologies au bénéfice de l’ensemble des opérations de la chaîne logistique mondiale. Par exemple, lorsqu’on planifie les opérations globales pour qu’elles soient agiles, on doit tout d’abord avoir une grande visibilité de chaque activité de la chaîne d’approvisionnement étendue. On pourra mettre en œuvre des concepts, des techniques et des technologies qui sont alignés pour être capable d’avoir une capacité de suivi en temps réel, pour saisir le délai d’exécution de chaque activité et mesurer instantanément toutes les dimensions de la performance. Avec les données collectées, on pourra utiliser des outils d’amélioration et techniques pour identifier les activités à valeur ajoutée et non à valeur ajoutée. Avec ces données mises à disposition en temps réel, on pourra disposer d’un outil de veille permettant d’optimiser de manière dynamique l’ensemble des opérations et de générer la meilleure solution pour améliorer les opérations à l’échelle globale. Ce n’est autre que l’approche TLS, la synergie de la Théorie des contraintes du Lean manufacturing et de Six Sigma, qui permet à l’entreprise d’être intelligente en prenant les bonnes décisions à priori et non pas à posteriori. Cela nous l’avons démontré, ici même en Algérie, à travers l’accompagnement de la firme MINIROS dans son processus de transformation en se positionnant dans une stratégie océan bleu (Bleu Ocean Strategy). Toutes les tendances des mesures de la santé d’une entreprise on été inversé à la hausse (ROI, Profit Net, Rotation des stocks, Cash Flow, Rentabilité) et les charges à la baisse;4 entrepôts ont été éliminé (un entrepôt central et 3 entrepôts régionaux). Ces gains dérivent du fait que MINIROS a véritablement innové dans sa gestion des opérations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *