SCIQUOM   I  IDEEFORCE         

     

Le répertoire d'idées permettant d'exploiter la pleine puissance de l'information et de la connaissance dans le management des opérations industrielles et institutionnelles


Ammar Hadj Messaoud, Ing.; M.SC.

Le bon choix au bon moment

Maintenant que tout est clair de la part de la seconde partie – celle qui détient le pouvoir structurel et politique de la gouvernance algérienne – Le Hirak est à la croisée des chemins : un chemin qui conduit à l’accentuation de l’état de déliquescence du pays et le chemin qui mène vers la prospérité du pays.

Ceux qui prétendent qu’il faut donner la priorité à l’économie cela veut simplement dire de laisser tomber cette noble révolution tranquille. Il faut comprendre que l’économie algérienne n’est que l’output du système de gouvernance actuel. C’est une économie de gestion de la rente et non pas une économie de production de la richesse. Personnellement je ne peux lui donner le qualificatif « d’économie.»

Les algériens ont une grande responsabilité vis-à-vis des générations futures. C’est le bon moment de faire la bonne chose, c’est-à-dire un changement fondamental et une rupture radical avec le mode de gouvernance de notre pays. Pour cela il faut s’entourer de bonnes gens capables de présenter une vision irrésistible du futur dans tous les domaines. Des gens qui ont déjà fait cet exercice dans leurs vies et démontré à travers une mise en œuvre, ne serait-ce pour un magasin. Et, c’est sur cette base que le dialogue doit être entrepris avec l’autre partie, non pas pour se laisser conduire mais bel et bien pour négocier les modalités de l’alignement de la gouvernance algérienne sur cette vision. Il ne faut pas oublier que tant que nous maintenons la cohésion de notre révolution tranquille la force est en nous et non pas chez les tenants des moyens répressifs. Le choix que doit faire le peuple algérien, le bon choix, lui donnera une grandeur immortelle dans l’histoire du monde. On tient le bon bout on ne doit pas le lâcher. Il ne faut pas laisser notre destin et celui de notre pays entre les mains de gens dont leur vrai est basé sur le triptyque ignorance-arrogance-mépris. Vive l’Algérie, vive le peuple algérien et vive notre révolution tranquille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *