SCIQUOM   I  IDEEFORCE         

     

Le répertoire d'idées permettant d'exploiter la pleine puissance de l'information et de la connaissance dans le management des opérations industrielles et institutionnelles


Ammar Hadj Messaoud, Ing.; M.SC.

L’énigme entre l’Explicite et le Tacite

Pensez pour un moment au fait d’aller chercher de l’information et de la connaissance sur des livres traitant de la gestion des opérations ou tout autre aspect des processus d’affaires. Pourquoi utilisons-nous des moyens explicites ? De plus, nous le faisons sans même y penser. Car, le genre humain, à vrai dire, a développé son intelligence à travers la parole, c’est-à-dire la transmission orale et plus récemment à travers le mot imprimé, où nous pouvons encapsuler et accéder aux connaissances, expériences et la sagesse des autres, c’est à-dire des gens de différents endroits et de différentes époques.

Cependant, si vous regardez la gestion des opérations relatives aux processus d’affaires modernes dans leurs sens le plus général, elles sont extrêmement tacites. Cette gestion est basée sur notre expérience personnelle et le «savoir» comment faire.  Par exemple, des systèmes comme les normes de la série ISO, essayent de rendre explicite cette connaissance tacite, mais en Algérie, le « savoir » du comment faire réfère plus à la conformité à la norme qu’à la recherche de l’efficience et de l’efficacité. Il en est de même en ce qui concerne les systèmes d’informations de type ERP (Entreprise Ressources Planning », du « supply chain », ou toute autre domaine du management.  Ainsi, les processus d’affaires sont basés sur la pratique, c’est-à-dire sur le «savoir-comment» faire.

Pourtant, on semble avoir oublié ceci : nous avons tendance à penser que nous pouvons absorber de nouvelles connaissances explicites et puis tout simplement les appliquer. En effet, nous devrions juste le faire, parce que c’est sensé, et là nous générons notre propre et essentielle nouvelle connaissance tacite.  Cependant, trop souvent dans notre société moderne, nous sommes inondés de connaissances nécessaires explicites et pourtant nous n’arrivons pas à agir correctement, nous manquons de faire la partie pratique. Pourquoi ?  La réponse est paradoxale ; c’est l’ancienne connaissance explicite que nous savons et croyons avoir confirmée tacitement qui nous arrête de regarder «de nouveau» à toute nouvelle connaissance explicite, et ensuite chercher à la confirmer ou à la réfuter.  En un mot, il est sacrément difficile d’être objectif et analytique sur de nouvelles idées, elles sont toujours examinées par rapport à nos vieilles idées.  L’histoire est pleine de telles choses.

Disons les choses autrement. Nous pouvons accéder au «savoir-pourquoi » par des moyens explicites, ce qui nous permet d’ordonner et de classer notre « savoir-comment », c’est-à-dire les faits, les mesures et les observations que nous faisons. Mais nous les faisons dans le cadre de notre compréhension actuelle tacite et l’expérience de nos «savoir-faire.»  Un nouveau « savoir- pourquoi » va générer de nouveaux «savoir-comment» et il y aura des faits nouveaux, des mesures et des observations qui vont nous positionner dans le domaine de gestion des «causes» plutôt que dans celui des «effets.»  C’est-à-dire que nous allons être en mesure de contrôler notre système, plutôt que de laisser notre système nous contrôler.  Toutefois, en premier lieu, nous devons aller au delà du vieux «savoir-faire.» Ce qui vous place dans quelque chose d’énigmatique.  Par exemple, notre approche holistique et les formations que nous donnons sont explicites, ce qui est nécessaire mais pas suffisant.  Notre intention a été de rendre nos formations et nos techniques de coaching aussi simples, aussi claires et aussi concises que possible.  Nous utilisons des schémas, du texte et des techniques en vue de contourner «ce que vous pensez que vous savez.»  Cependant, la simplicité donne un bon test de savoir si notre ancienne connaissance, notre vieux « savoir-faire » nous bloque ou non.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *