SCIQUOM   I  IDEEFORCE         

     

Le répertoire d'idées permettant d'exploiter la pleine puissance de l'information et de la connaissance dans le management des opérations industrielles et institutionnelles


Ammar Hadj Messaoud, Ing.; M.SC.

Créer le continuum de la stratégie systémique à l’action

La théorie des contraintes (TOC) vient avec un corps de connaissance puissant pour la réflexion stratégique, c’est le TP (Thinking Process et ses outils). Laissons-nous un moment de réflexion. Qu’est-ce que de futur ? Ce n’est pas une question rhétorique, au contraire. La vie d’une entreprise, sa capacité à résister à l’épreuve du temps, sa capacité à surmonter les hauts et les bas des marchés reposent fermement sur sa capacité à poursuivre sa vision de l’avenir. Une vision du futur d’une entreprise ne peut pas être le résultat d’une réunion stratégique au cours de laquelle quelques cadres élaborent un plan pour réagir à des événements mal compris ou pour faire avancer des objectifs personnels. Il ne peut pas non plus s’agir d’une décision opportuniste motivée par des raisons purement financières.

L’avenir, ou le futur, n’est pas le présent dans quelques années, ni ce qui se passe, quoi que nous fassions. Construire le futur, c’est prendre la responsabilité de le réaliser. Il s’agit de s’efforcer de comprendre de mieux en mieux les implications de ce que nous faisons. La haute direction a certes une responsabilité vis-à-vis du futur, mais elle exige avant tout la capacité de se subordonner à cette vision, quelles que soient les circonstances. L’implication des personnes dans la construction d’un futur auquel elles peuvent s’associer est essentielle.

Si nous prenons notre compréhension au sérieux, si nous valorisons notre capacité à anticiper les événements futurs résultant de nos actions, si nous croyons vraiment en la pensée de cause à effet, nous devons être en mesure de nous subordonner à cette réalité future et de marcher sur ce pont.

Le savoir qui nous mène au futur souhaité et le rend possible est la connaissance. La connaissance n’est pas une érudition et ce n’est pas une information. La connaissance n’est pas un savoir-faire et ce n’est pas une expérience.

La connaissance est basée sur la théorie et doit permettre la prédiction. Sans la capacité de prédire, il n’y a pas de management. Cependant, pour que cette connaissance produise des résultats, nous devons ne faire qu’un avec elle. La connaissance ne peut être déconnectée de la conscience qui devrait la pénétrer. La transformation du présent en l’avenir ne se produira pas pour les raisons suivantes :

  1. Si les connaissances nécessaires pour exécuter les injections de l’arbre de la réalité futur (Futur Reality Tree du TP de la TOC) ne sont pas en phase avec le changement de réalité que l’application de ces connaissances créera ;
  2. Si le déploiement du modèle que nous avons choisi crée une déconnexion entre le détenteur du savoir et le sens de qui il est dans la nouvelle réalité ; et
  3. Si ce que les gens savent ne correspond pas à l’image qu’ils se font d’eux-mêmes dans la nouvelle réalité.

Il existe deux outils du TP de la théorie des contraintes qui aident à déployer les connaissances nécessaires et à les posséder, ainsi qu’à une prise conscience accrue de soi : l’arbre de prérequis (PRT : prerequisite tree) et l’arbre de transition (TRT : transition tree).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Omgomg Onion Shop омг