SCIQUOM   I  IDEEFORCE         

     

Le répertoire d'idées permettant d'exploiter la pleine puissance de l'information et de la connaissance dans le management des opérations industrielles et institutionnelles


Ammar Hadj Messaoud, Ing.; M.SC.

Chercher la stabilité c’est promouvoir le statu quo

La perte de l’état stable signifie que notre société et toutes ses institutions sont en processus continu de transformation. Nous ne pouvons pas nous attendre à de nouveaux états stables qui dureront même toute notre vie. Nous devons apprendre à comprendre, guider, influencer et gérer ces transformations. Nous devons intégrer la capacité de les entreprendre à nous-mêmes et à nos institutions. Nous devons, en d’autres termes, devenir habiles à apprendre. Nous devons devenir capables non seulement de transformer nos institutions, en réponse à des situations et des exigences changeantes, mais nous devons inventer et développer des institutions qui sont des «systèmes d’apprentissage», c’est-à-dire des systèmes capables d’entraîner leur propre transformation continue. La tâche que la perte de l’état stable rend impérative, pour la personne, pour nos institutions, pour notre société dans son ensemble, est d’apprendre à apprendre. Pour cela il est nécessaire d’apporter des réponses aux questions suivantes : 1) Quelle est la nature du processus par lequel les organisations, institutions et sociétés se transforment? 2) Quelles sont les caractéristiques des systèmes d’apprentissage efficaces? 3) Quelles sont les formes et les limites de la connaissance qui peuvent opérer dans les processus d’apprentissage social? Et, 4) Quelles sont les exigences d’une personne qui s’engage dans ce type d’apprentissage?

Apprendre pour répondre à ces questions est un premier pas sur le chemin de la prise de conscience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *